Actualités

Rupture des fiançailles: coeur(s) solitaire(s): à qui jeter la pierre ?

Chronique

Mis à jour le 29.09.2020

Retrouver l’article rédigé par Sabine HADDAD, Avocate au barreau de Paris, sur la Grande bibliothèque du droit.

« Les Casanova sans scrupules, les séducteurs non grata, ou les Don Juan sans états d’âme devront rendre des comptes dans des cas de ruptures de fiançailles unilatérales, fautives, non motivées, tardives ou humiliantes.

Une promesse de mariage ne pourra pas être faite à la légère au risque, pour le fiancé solitaire de se prendre un retour de « caillou » plutôt qu'un retour du diamant

Lire l’article 

Justement, qu’en est-il de cette notion juridique de fiançailles ?

Quels seront les préjudices matériel et moral que la rupture pourra engendrer ?

Comment se règleront les restitutions de cadeaux ? ...

La bague au doigt, sera, vous l'aurez compris au cœur des débats. Portant, entre pierre et caillou, la jurisprudence, certes, pas récente en la matière , vue l'évolution des mœurs a posé des limites en "argent massif.".. même s'il ne faut jeter la pierre à personne, la vie est ainsi faite.... »