Actualités

Masque obligatoire : ce qu’il faut savoir

Chronique

Mis à jour le 15.10.2020

Un décret du 10 juillet 2020 prévoit qu’à compter de ce lundi 20 juillet, le port du masque devient obligatoire dans tous les lieux publics clos pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans. Sanctions, lieux concernés, type de masques... Le point sur l’entrée en vigueur de cette nouvelle mesure.

masque_covid_-_adobestock_337839342.jpeg

Qu’entend-on par « lieux publics clos » ?

Le port du masque partout en France était déjà obligatoire (parfois avec des règles spécifiques à certaines activités) dans les restaurants et débits de boissons ; les cinémas, les salles de spectacles, de jeux et de réunion ; les hôtels et pension de famille ; les musées et chapiteaux ; les bibliothèques ; les établissements de culte ; les établissements sportifs couverts ; les refuges de montagne ; les transports en commun, taxis et VTC ; les gares routières et maritimes ; les aéroports ; les établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, les centres de vacances, les centres de loisirs sans hébergement. A compter de ce lundi 20 juillet, il devient également incontournable dans les magasins de vente (librairies, maisons de la presse, tabac, pharmacie, boutiques de vêtements, jardineries, magasins de bricolage, boulangeries, poissonneries, etc.) ; les grandes surfaces alimentaires ; les centres commerciaux ; les administrations ; les banques ; les marchés couverts. A noter que dans les autres catégories d’établissements recevant du public, le port du masque peut également être rendu obligatoire directement par l’exploitant (décret n° 2020- 884 du 17 juillet 2020).

 

Les entreprises sont-elles concernées ? 

Les entreprises relevant de l’une des catégories énumérées ci-dessus sont concernées par le port du masque obligatoire mais seulement pour l’accueil en leur sein. En ce qui concerne leur fonctionnement interne, elles doivent suivre le protocole sanitaire applicable en la matière. Le port du masque y est dès lors obligatoire seulement lorsque la distanciation physique d'au moins 1 mètre ne peut pas être respectée ou lorsqu'il existe un risque de rupture de la distanciation physique.

 

Quels sont les endroits où le port du masque n’est pas obligatoire ?

Le port du masque n'est pas imposé dans les espaces publics ouverts. Il n'est donc pas obligatoire dans la rue, les parcs, en mer, sur les chemins de randonnée ou à la plage.

 

A partir de quel âge le masque est-il obligatoire ? 

Le masque est incontournable dans les lieux publics clos(commerces, transports en commun, gymnases, marchés couverts, cinémas, etc.) pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans. Son port est néanmoins recommandé dès 7 ans, âge à partir duquel l’enfant comprend et accepte généralement l’importance des gestes barrières.

 

Que risque-t-on si l’on ne respecte pas l’obligation liée au port du masque ? 

Les contrevenants pourront se voir infliger une amende de 135 €, soit la même que celle appliquée dans les transports publics.En revanche, pas de sanction prévue à l’heure actuelle pour les commerçants ou les gérants si un de leurs clients ne portent pas le masque dans leurs établissements.

 

Est-on obligé de porter des masques chirurgicaux ?

Non. Le décret n’impose pas le port du masque de type chirurgical. Chacun reste donc libre d’opter, s’il le souhaite, pour un masque en tissu lavable et réutilisable (masque dit « grand public »).  

 

Cette nouvelle mesure aura-t-elle un impact sur le prix des masques ?

Non. Le prix des masques chirurgicaux reste fixé à 95 centimes d’euros maximum l’unité jusqu’au 10 janvier 2021. Un décret est en effet venu prolonger cet encadrement au-delà de la période d’état d’urgence sanitaire qui a pris fin le 10 juillet dernier.