Actualités

Couvre-feu : quelles sont les nouvelles mesures ?

Flash info

Mis à jour le 15.10.2020

Couvre-feu, autorisation de sortie, règle des 6, vacances, loisirs… Emmanuel Macron a annoncé une série de nouvelles mesures pour tenter de freiner l’épidémie de coronavirus. Le point sur ce qu’il sera possible de faire (ou non) dans les prochaines semaines.

Je dois diner chez des amis vendredi soir. Puis-je maintenir ma soirée ?

Oui, mais à condition d’être de retour à minuit. Le couvre-feu, de 21 heures à 6 heures du matin, instauré dans la région Ile-de-France et dans 8 métropoles (Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne), débutera dans la nuit de vendredi à samedi. A partir de minuit cette nuit-là (et jusqu’à 6 heures du matin), il ne sera donc plus possible de circuler dans la rue. Cette interdiction s’appliquera ensuite, de 21 heures à 6 heures du matin, à compter du samedi soir et jusqu’à la fin du couvre-feu.

Pendant combien de temps l’interdiction de se déplacer la nuit sera-t-elle maintenue ?

Le couvre-feu s’étendra à minima sur 4 semaines. Il pourrait toutefois être prolongé de deux semaines supplémentaires par un vote du parlement.

Sera-t-il possible d’aller au restaurant, au cinéma, au théâtre ?

Oui. Le couvre-feu n’implique pas la fermeture de ces différents lieux. Il conviendra simplement de quitter l’établissement suffisamment tôt de manière à rentrer chez soi avant le début de l'heure de restriction. Les séances de cinéma et de théâtre devraient ainsi être avancées afin de finir à une heure permettant de respecter le couvre-feu.

Les commerces resteront ils ouverts ?

Oui, mais comme les restaurants, les théâtres et les cinémas, les supérettes et autres commerces (sauf exceptions) auront l’obligation de fermer leurs portes à 21 heures. En pratique, il ne sera donc plus possible de faire ses courses passer cet horaire.

Je travaille en horaires décalés. Comment faire ?

Tous ceux et celles qui rentrent du travail après 21 heures ou qui travaillent de nuit bénéficieront d’une dérogation les autorisant à circuler pendant les horaires du couvre-feu. Afin de ne pas se retrouver dans l’illégalité, ils devront toutefois être en mesure de présenter un justificatif de leur employeur (ou leur carte professionnelle) ainsi qu’une attestation de déplacement dument remplie, semblable à celles qui existaient lors du confinement. Cette attestation (papier ou numérique) pourra également être utilisée en cas d’urgence médicale, pour prendre un train ou un avion ou encore pour sortir son animal de compagnie…

Aurai-je le droit de réunir des amis ou des proches chez moi ?

Oui, mais à la condition de respecter les horaires imposés par le couvre-feu. Néanmoins, la prudence restera de mise. A ce titre, il est recommandé d’appliquer les règles de distanciation sociale et les gestes barrière (port du masque ; lavage des mains très régulier avec de l’eau et du savon ou du gel hydroalcoolique ; aération des pièces) même au sein de son cercle familial et privé. Il est également fortement conseillé de ne plus se réunir à plus de 6 personnes, quel que soit l’endroit.

Je devais partir chez mes parents pour les vacances. Dois-je annuler mon séjour ?

Non. Contrairement à la période post-confinement, les déplacements inter-départements et régions ne seront pas interdits pendant la période de couvre-feu. Il est donc possible de partir en vacances, que ce soit pour un séjour dans sa résidence secondaire, chez des amis, des proches ou même en location.

Sera-t-il possible de quitter la France ?

Oui. Les voyages à l'intérieur ou à l’extérieur de l'espace européen restent possibles mais ils sont soumis à plusieurs conditions, voire restrictions, définies par les autorités de chaque pays. À l'heure actuelle, quatre pays européens interdisent par exemple l'entrée aux voyageurs français : la Hongrie, la Finlande, Chypre et le Danemark.

Quels sont les risques si je ne respecte pas le couvre-feu ?

Des policiers seront mobilisés pour contrôler le respect de la mesure. Se déplacer entre 21 heures et 6 heures du matin sera sanctionné par une amende de 135 €, le même montant que pour défaut de port du masque. En cas de récidive dans les 15 jours, la note s’élèvera à 1 500 €.